Nos conseils

< Retour

Comment entretenir votre maison : la toiture

Photo du toit d'une maison

Pour assurer la pérennité de votre maison, il va falloir l’entretenir. Focus sur la toiture.

À partir du moment où vous prenez possession de votre maison Leader Habitat, vous allez être soumis à un certain nombre de devoirs vis-à-vis de celle-ci, afin d’assurer sa pérennité.
Pour assurer le fonctionnement de votre voiture, vous la maintenez en état de fonctionnement en n’omettant pas la vidange prévue par le constructeur, n’est-ce pas ? Il doit en être de même pour votre habitation ; le tout est de fonctionner par étape.
Commençons aujourd’hui par la couverture (la toiture).

 LA COUVERTURE 

L’entretien de la couverture vise aussi bien la prolifération végétale (mousse et lichens) et les intempéries que le vieillissement des matériaux. 

LES MOUSSES ET LICHENS
Ils risquent d’envahir la couverture et de provoquer un mauvais écoulement des eaux de pluie, des remontées capillaires, le soulèvement, voir la désagrégation du matériau.
ASTUCE : si votre couverture ne comporte aucun élément en zinc ou en acier galvanisé, vous pouvez tendre un ou plusieurs fils de cuivre parallèles au faîtage et espacés de 50 à 60 cm : les sels et oxydes de cuivre, progressivement dissous par l’eau de pluie, permettent d’éviter le développement des mousses et lichens.

LA VÉGÉTATION
Branches et plantes grimpantes risquent de détériorer la couverture. Élaguez toutes les branches à au moins 50 cm de la toiture et taillez les plantes grimpantes (lierre, vigne-vierge, chèvrefeuille, etc.) à une vingtaine de centimètres au-dessous de la gouttière.

LES INTEMPÉRIES
Il s’agit plus particulièrement de se méfier de la grêle, du vent, du gel et de la neige. Des grêlons peuvent être assez gros pour briser des matériaux de couverture et le vent assez fort pour les soulever. Après un gros orage de grêle ou une tempête, inspectez l’état de la toiture pour déceler les éventuelles tuiles cassées. La plupart des assureurs multi-risques habitation proposent des contrats contre les intempéries.

LES VIEILLISSEMENT DES MATÉRIAUX
Ce sont principalement les éléments métalliques de la toiture qui risquent de se fragiliser avec le temps, surtout en atmosphère agressive (air marin, pollutions atmosphériques, pluies acides).
Vérifiez l’état des tuiles et des crochets de fixation des ardoises, en les observant, quand c’est possible, à l’aide de jumelles (ce qui vous évitera de monter sur le toit).
Contrôlez également la résistance aux agents atmosphériques des éléments métalliques de la couverture : plaques, couvre-joints, pattes de fixation.

L’ÉVACUATION DES EAUX PLUVIALES
Quel que soit le système d’écoulement adopté, avec ou sans conduit, la gouttière demande toujours les mêmes soins :

  • Enlevez tous les corps étranger des gouttières (boues, détritus divers, mousses, feuilles…) qui se sont accumulés. Leur présence gène l’écoulement des eaux, avec risque de remontée sous le bord de la toiture. Le nettoyage doit être effectué à la main, sans recours à un produit chimique de débouchage.

Photo d'un nettoyage de gouttière

  • Contrôlez la fixation correcte des gouttières et des crapaudines. Après nettoyage, vérifier le bon écoulement de l’eau que vous aurez versée aux points hauts de la gouttière ou sur le toit. Pour cela, soulevez le regard de visite qui assure le raccordement avec le réseau collecteur d’eaux pluviales. Profitez-en pour vider et nettoyer le panier-filtre qui équipe souvent le regard et enlevez la terre qui a pu se décanter dans le fond.

SOUCHES ET ANTENNES
Chaque fois que vous monterez sur le toit ou sur la terrasse, pensez à contrôler l’état des souches, des habillages métalliques et des solins de raccordement.

Pour toute question, votre conseiller Leader Habitat se tient à votre disposition.

La prochaine fois, nous verrons ensemble quels contrôles doivent être effectués au niveau de la charpente.